Maranta

La racine de maranta améliore la circulation du sang et apporte des œstrogènes naturels, aidant à passer le cap de la ménopause. Elle combat aussi l’accumulation de métaux lourds dans le sang et les reins.

Elle améliore le fonctionnement général du système digestif, et prévient les tendances à la constipation, aux diarrhées. Elle protège l’estomac et le foie des effets du froid en début d’hiver. Dans le même temps, elle active les reins, les glandes surrénales et donc l’équilibre hormonal, ce qui entraîne une action sur la croissance des enfants, l’acné et les problèmes de peau. On parle d’un apport en œstrogène 10 fois plus élevé que le soja, 600 fois plus élevé que la grenade.

La maranta contient des polyphénols, composés chimiques qui ont la capacité de capter les ions métalliques, et donc de les neutraliser. Ainsi, l’accumulation d’aluminium dans le sang, de cadmium dans le foie pourrait ralentir.

 

Dans le Donguibogam (encyclopédie de médecine traditionnelle coréenne), les références à la maranta sont explicites. Il est doux, non toxique. Il aide à soulager les maux de tête, et en particulier de la « gueule de bois ». Il favorise l’ouverture des pores, et donc la santé de la peau. Il est très désaltérant et ouvre l’appétit.